Ville de sète. tourisme, infos, shoppingSete Languedoc Sud France  Tourisme infos shopping Internet  depuis 1997

SETE et BASSIN DE THAU

TOURISME & CULTURE

 

 

ACCUEIL  DU SITE    - - ARCHIVES  DU CHICHOIS


    



   |

---


  
 

^




 

1


LA LOGIQUE ET LA FOI ( BONNE OU MAUVAISE ) 

    Cette semaine j'ai reçu - par quelle filière ?,  par quel fichage ? - quelque chose ressemblant à un journal, dont le titre est " Famille et Santé ",  pour faire plus vrai il est numéroté N°127 et son prix est marqué en francs,  pesetas, francs belge et dollars ! 
La première page de couverture annonce : des solutions miracles et des remèdes naturels contre divers maux, et en plus gros : " ce qu'on vous cache sur l'homéopathie " laissant deviner un numéro spécial entièrement consacré aux médecines parallèles - dont l'homéopathie  
En fait nul part il n'y a d'ours, le journal n'est qu'une publicité pour un " laboratoire " dont la seule activité est d'éditer - fort cher - une encyclopédie d'Homéopathie !  
Il m'a paru amusant et défoulant de suivre l'argumentation de ce qui ressemble à un prototype du bidonnage, à un modele de l'escroquerie dans ce vaste domaine qu'est la santé et les méthodes " naturelles ". Jouant sur nos craintes, espoirs, ambiguïté et croyances diverses, c'est aussi un modele de ce qui est communément utilisé dans toute propagande, tant politique ( surtout des partis extrémistes) que sectaire. 
Il y a des arguments très grossiers, proches du non sens comique, mais sans la moindre volonté consciente d'humour et d'autres qui jouent sur la réalité en la systématisant.  
Dans la première catégorie il y a quelque chose de vraiment extraordinaire dans le genre " paralogie " : " Partout dans le monde, l'homéopathie est de plus en plus reconnue. Et le symbole de cette reconnaissance n'est il pas le fait que le portrait d'un homéopathe, le docteur Gachet, par Vincent Van Gogh, son patient, est l'un des tableaux les plus chers vendus dans le monde ?.. " on en reste coi,  et encore une fois ce n'est pas de l'humour ( ce n'est pas du tout le genre de " Famille et Santé " !). On se trouve en face d'un raisonnement qui est un syllogisme tordu, et qui veut faire passer plusieurs idées : 

  • Ce que tout le monde veut, ce qui est rare, est cher. 
  • Le tableau du Dr Gachet - homéopathe - est cher 
  • Donc l'homéopathie a de la valeur , elle est reconnue par tous ! et par la même occasion, l'encyclopédie, qui est cher a de la valeur comme un tableau de Van Gogh..... 
     On peut se demander quel mépris, le directeur du dit " laboratoire ",  a des gens pour penser qu'ils se laisseront prendre à un piège si grossier ! Ou peut être s'agit il d'une tactique proche de la propagande des nazis par Goebbels : plus le mensonge est gros plus ca peut passer ! Ici on ne peut parler de mensonge, mais d'oubli puisque nulle part n'est dit ouvertement l'axiome plutôt douteux que: ce qu'on apprécie dans un tableau est la raison sociale du modèle. 
Bien sur dans cette citation la bêtise est tellement énorme qu'on pense que c'est rédhibitoire, mais la pureté raciale n'est ce pas aussi énorme ? et le projet de dominer le monde ? ou d'être persuadé que les extra terrestres sont parmi nous ? et d'être prêts à sacrifier nos vie pour ça ? Hannah Arendt disait que tous les tyrans sont des clowns et le restent même après des millions d'exécutions  
   Continuons la visite au pays des affirmations délirantes. ! Délirantes et closes sur elles mêmes , inattaquable, indiscutables.  
D'abord l'article commence par éliminer les concurrents proches : La Phytothérapie, elle, est dangereuse, les plantes sont souvent des poisons, alors que l'homéopathie ne peut faire de mal même si le choix du médicament est erroné, elle n'a jamais d'effets secondaires. Qui a jamais vue de telles réalités qui n'ont qu'un aspect positif quelque en soient les conditions ? Les chinois ont un dicton (nous aussi en avons un proche, mais plus moralisateur) qui énonce : " tout ce qui a une face a un dos, et plus grande est la face plus grande est le dos. " 
Même les choses les plus simples, les plus naturelles, les plus indispensables, les plus agréables, ont un dos. Ne parlons pas de la technique moderne qui par ses excès pollue, épuise les ressources naturelles, nous englouti sous des tonnes de déchets plus ou moins toxique…. 
Mais même la satisfaction des fonctions naturelles peut être nocive selon les circonstances : dormir au volant, ou trop dormir peuvent être mauvais, trop ou mal manger aussi , l'acupuncture interdit certains points pendant la grossesse ou selon la maladie, selon son évolution….etc… 
Donc seule l'homéopathie se conduit comme une bonne mère, ne se trompant jamais, prenant toujours soin de nous comme de son unique enfant.  Et pourquoi ce privilège? La cause est à double tranchant : parce qu'il n'y a plus de molécules matérielles dans les hautes dilutions, celles qui sont censées être les plus actives. Pas de molécules donc pas d'effets disent les allopathes, ici la conséquence est inverse : pas d'effets secondaires !  
Continuons à regarder les arguments de l'article.  
Nous arrivons maintenant dans les eaux où vérité et erreur se mêlent, l'une justifiant l'autre. D'abord on nous parle de complot. " Que cache t -on au grand public, qu'il a le droit de savoir sur l'homéopathie ? "  
Il n'y a rien de cacher dans le sens du complot organisé sciemment pour tromper le peuple et prendre le Pouvoir. … Mais il est vrai qu'il y a une lourde mauvaise foi du coté de la science officielle, on peut parler d'un parti pris contraire à l'objectivité scientifique elle même. 
Ainsi dans l'affaire Benvéniste. J.Benvéniste, à l'époque - 1984 - directeur de recherche à l'INSERN, spécialiste des mécanismes de l'allergie découvre par hasard l'effet des hautes dilutions, la " mémoire de l'eau ".   Les hautes dilutions sont tellement diluées qu'il ne reste que de l'eau, mais cette eau grâce aux " succussions " ( secousses données au tube à essai après chaque nouvelle dilution) garderai la mémoire de l'information donnée par la molécule qui était présente avant la cinquième dilutions, et cette mémoire pourrait déclencher une réaction. Le journal Anglais " Nature " qui avait reproduit dans ses colonnes le protocole d'expérimentation de Benvéniste, a organisé le contrôle des résultats et du mode opératoire selon une procédure différente et beaucoup plus exigeante que celle mise en jeux habituellement pour les publications qui concernent des hypothèses dans la ligne de la science plus orthodoxe (des scientifiques mais aussi magiciens prestidigitateurs seront présents pour contrôler ce qui à priori ne peut être considéré que comme une fraude , enfin seront pris en compte tous les résultats - positifs et négatifs -ce qu'on ne fait pas dans les expérimentations plus conformes). Il y avait un à priori très fort contre Bienneveniste. La conclusion élimina la fraude mais affirma que les résultats étaient du à un artefact, un mauvais protocole. Nature ne publia pas d'autres expériences sur la mémoire de l'eau. Certains scientifiques, sans pour autant être convaincus des propriétés des hautes dilutions regrettèrent le blocus dressé contre la poursuite de telles expériences, soulignant les inconnus à propos des caractéristiques de l'eau. On regrette qu'une même méfiance ne soit pas à l'ordre du jour vis à vis de toutes les hypothèses, même de celle de la science officielle. 
Rappelons la triste affaire du Distilben ( des oestrogènes, qui sont des hormones féminines) il fut distribué larga manu à de très nombreuses femmes, pendant 30 ans ! afin de prévenir d'éventuelles fausses couches . L'hypothèse était la suivante : lors d'une fausse couche les taux d'oestrogènes chutent , donc pour enrayer le processus il suffirait de substituer aux hormones défaillantes le médicament. Manque de chance le processus était inverse, c'est parce que l'avortement était déjà fait que les taux d'hormones étaient bas, on avait pris la conséquence pour la cause ! Durant 30 ans personne n'a eu l'idée de cette deuxième hypothèse et trouvé un moyen expérimental de le vérifier ?, peut être l'à- priori de la science que ses médicaments- pas plus que ceux de l'homéopathie - ne pouvaient faire de mal a t- il aveuglé les médecins. Les laboratoires producteurs de la molécule n'ont pas non plus dû pousser à la mise en doute de l'efficacité et de l'absence d'effets secondaires de cette thérapeutique.  
Malheureusement ce sont les filles de ces mères là qui ont - et continuent à payer l'arrogante assurance des allopathes : on décela chez elles , dès l'age de 20 ans, des cancers de l'utérus, du vagin… et beaucoup de malformations des voies génitales leur interdisant tout espoir de grossesse .  
Et, c'est le plus incroyable, personne, en 30 ans ne s'est aperçu de l'inefficacité de cette prévention des avortements et accouchements prématurés. 
Ces trente années ont commencé en 1948 , les prescriptions se sont arrétées au début des années 80, ce n'était donc pas dans des temps reculés de la médecine mais dans une période de toute puissance de la médecine.  
On pourrait malheureusement multiplier les exemples d'excès de confiance dans la science.  
Revenons à notre journal N°127 ( il y a fort à parier que les 126 premiers numéros lui étaient strictement identiques). 
Les preuves de l'efficacité, outre la faveur que trouve l'homéopathie dans le public, le " journal " les voit dans trois expériences menées dans des services Hospitalier. 
La première n'est pas datée, les deux autres datent de 86 et 94.  
Les résultats suggéraient une possible action des hautes dilutions.  
Si on suit les résultats des divers essais thérapeutiques relatés dans des journaux professionnels médicaux, on est frappés par la versatilité des résultats. Pour un même médicament, ou pour un moyen de prévention, les résultats vont se montrer positifs à un moment, et négatifs lorsqu'ils sont réalités six mois ( ou x années) plus tard, par une autre équipe, sur un autre échantillonage de population, puis quelques temps plus tard une autre expérience vérifiera les résultats de la première, etc… 
Donc ce n'est jamais - pas plus pour l'homéopathie que pour l'allopathie - une seule expérimentation qui peut prouver l'efficacité d'un médicament. Reste la faveur du public, qui lui pardonne d'ailleurs de ne pas être efficace dans tous les cas graves. Pour les cas qui de toute façon guériront tout seul , il est évident qu'il vaut mille fois mieux prendre de l'homéopathie que des médicaments chimiques qui ont toujours des effets secondaires ! 

Au total on peut se poser la question des critères de la vérité, si la vérité est adéquation de l'idée et du réel, comment repérer cette adéquation ? En biologie par l'expérimentation qui théoriquement teste les différentes hypothèses. La - une - vérité se construit au fur et à mesure, mais on a vu que l'expérimentation répond souvent de façon ambiguë.  
Les " faits scientifiques " ne sont pas toujours univoques, et les controverses scientifiques se résolvent souvent en un consensus dans lequel interfèrent des éléments non scientifiques. 


Géronime Glasgow




| OPIS - création sites internet - Hébergement -nom domaine - vente en ligne   
commerces et vente en ligne forum de discussion la région languedoc art et spectacles journal d'information ville de sete