Ville de sète. tourisme, infos, shoppingSete Languedoc Sud France  Tourisme infos shopping Internet  depuis 1997

SETE et BASSIN DE THAU

TOURISME & CULTURE

 

 

ACCUEIL  DU SITE    - - ARCHIVES  DU CHICHOIS


    



   |

---


  
 

^




 

1


 

Poesie .   

LE REVE DU POULPE *

Lorsque descend la nuit, que meurt le crépuscule, 
Le poulpe sur la place, avec son oeil hagard,  
Erre sur son rocher, dresse son tentacule  
Et toise les passants de son mâle regard. 

A quoi songe-t-il donc ce fringant octopode ?  
Rêve-t-il, dans son eau du monde sous-marin ?  
Ou bien, les yeux fendus, compose-t-il une ode  
Au soleil chaleureux perdu jusqu'au matin ? 

Je l'observe parfois, devine ses délires,  
L'insondable secret de ce noble animal,  
Monstre des profondeurs, naufrageur de navires,  
Dont l'aspect agressif ne nourrit aucun mal. 

Sur son rocher tapi, je le vois en partance, 
Et je comprends alors son vieux désir amer...  
Cet ami des enfants, mon compagnon d'errance,  
J'aimerai bien l'aider à rejoindre la mer. 

Barnabé.

*Sculpture monumentale en bronze, exécutée par un artiste sétois, d'une pieuvre servant de fontaine sur la place de la Mairie de Sète, et communément appelée : "le pouffre" ! 

 CONSEIL D'UN SETOIS HYPOCRITE A MA PETITE DORADE 

Dans notre golfe du lion  
On te voit sirène et poisson  
Tu portes la robe de faille  
D'un grand faiseur, orné d'écailles.  
Ton maquillage a tant de goût,  
Juste un peu de rose à ta joue. 
Or, tu fréquentes des arènes  
Où l'on met à mort les sirènes.  
Voyageuse en visite au port,  
Je t'y trouve en danger de mort !  
Ne flâne plus vers la marine :  
Folle qui se fie à sa mine. 
A la marine, ma chérie 
La semaine a sept vendredis.  
Ces lieux païens ont service  
Où l'on t'y sert en sacrifice.  
On t'y fait griller les pinceaux  
Et même la peau de ton dos,  
Et le Picpoul qui t'accompagne  
Arrive de notre campagne.  
Fuis notre port tant qu'il est temps, 
L'hypocrisie des habitants !  
Oui ! De tristes gens te pourchassent,  
Nommés pêcheurs ! Maudite race !  
Semant partout leurs hameçons 
En véritable piège à C.. ! 
" Dans un poème de Sétois  
Les mots grossiers sont hors la loi ! " 
Et toi, ma petite Dorade  
Qui veut traverser notre rade  
Pour rejoindre l'étang de Thau 
Traverse Sète au fil de l'eau.  
Entre deux eaux, bien qu'on te guette 
Tu passeras comme une Ablette,  
Tu verras jeter cinq cents plombs  
Des chevrotines pour canons. 
Mais dans l'étang, pêcheurs et nasses  
T'attendent comme des rapaces !  
Suis mon conseil, va vers les parcs 
Croque leurs Moules…et repart ! 
Hélas, m'a dit notre déesse,  
Mon cœur est gros, plein de tendresse  
Pour mes petits, car au printemps  
Je les envoie dans votre étang !  
J'y viens passer quelques vacances  
Avec les bateaux de plaisance.  
( Et c'est ainsi, que chaque automne,  
Applaudi par cinq cents personnes  
Ce poisson perd son univers  
A la plagette….Pour un ver !) 

 

 Georges LARROSE




| OPIS - création sites internet - Hébergement -nom domaine - vente en ligne   
commerces et vente en ligne forum de discussion la région languedoc art et spectacles journal d'information ville de sete