Ville de sète. tourisme, infos, shoppingSete Languedoc Sud France  Tourisme infos shopping Internet  depuis 1997

SETE et BASSIN DE THAU

TOURISME & CULTURE

 

 

ACCUEIL  DU SITE    - - ARCHIVES  DU CHICHOIS


    



   |

---


  
 

^




 

1

SOLDES & MORAL DE LA NATION

l

SOLDES & MORAL DE LA NATION ! ou, une morale du consumérisme au service d'une certaine économie. ou encore, que sont les humeurs du marché?

                A l'avance et pendant ce début des soldes, pas un média qui ne parle, à chacune de ses éditions, de cet énorme événement. 
Enormité - médiatique - et étrangeté du phénomène qui associe inexorablement notre moral - il y a même un indice calculable du "moral des ménages" - à notre exclusif désir d'achat. Pas de croissance des achats et c'est la déprime des ménages, des marchés, de la nation.... De là à ce qu'avoir le moral soit un devoir de morale patriote ..... Achetez toujours plus et vous serez de parfaits citoyens en pleine santé mentale. Malheureusement (mais peut être y a t il un lien?), comme chacun sait, la dépression est la maladie du siècle, elle est en train de détrôner toutes les autres pathologies, c'est pourtant pas difficile de guérir, il suffit d'acheter. Même si on est déjà obèse, si les armoires croulent de fringues, si on a déjà une voiture, un écran géant et extra plat, la clim et tout l'électroménager, il faut acheter car s'arrêter pourrait être mortel. Le "marché" n'est pas un outil, un objet ou un concept, c'est un humanoïde avec des sentiments humains ( il est souvent "morose"... à cause des citoyens avares ) ou un Dieu tyrannique à qui il faut des offrandes et des sacrifices toujours plus nombreux .  
Les laïcs de la consommation sont encore peu nombreux, beaucoup plus nombreux sont les croyants.  
Sacrifices et offrandes consenties avec joie car on ne peut que remarquer l'étrange jubilation qui accompagne le rituel des soldes.  
Jubilation du commerçant et de l'acheteur: Ah! La "bonne affaire" pas chère, qui peut y résister? Qui n'en est pas peu fier, ou pour le moins justifié dans ses dépenses, vécues aussi en partie dans la culpabilité. Mais si c'est bon pour la France et même le monde, alors exit l'ambiguïté!  
Du point de vue de l'étymologie "acheter" vient d'une racine indo européenne: "prendre" qui a aussi donner "chasser". Effectivement en faisant, avec vigueur, les soldes, on se sent l'âme d'un puissant et rusé chasseur. On a encore une place respectée dans la société, celle du consommateur boulimique. 
Puisqu'on y est, "solde" vient d'une racine indo européenne 'sol' qui voulait dire "entier, massif", et donnera en grec "holos" "entier" et "katholikos" "universel" , la langue latine en fera "solidus" d'où dérivera "solde", "soldat", "sauveur", ce qui est bon pour la santé, monnaie stable. 

Quel est le circuit "contemporain" des habits? C'est un circuit en boucle presque parfaite depuis la fabrication -sous grande marque Européenne ou Américaine - dans des ateliers du tiers monde, le plus souvent, ils iront inonder à bas prix, d'abord les marchés solvables occidentaux, puis reviendront sous forme de fripes à très bas prix casser les marchés locaux - d'Afrique en particulier - et ruiner la confection artisanale qui employait pas mal de monde.  
Conséquences de ce circuit? 
- Pollution: On sait que les transports sont un des postes le plus coûteux en matière d'énergie et de pollution, aussi ces allers retours sont ils indispensables? - Chômage et appauvrissement : Chômage dans nos pays parmi les employés des industries textiles et de la confection. Fermeture des ateliers artisanaux du tiers monde qui fonctionnait avec leur marché local.  
- Production sur le mode du quasi esclavage, employant - sans sécurité et pour des salaires infinitésimaux ne permettant qu'une survie très misérable - entre autre des enfants, dans de sordides ateliers du tiers monde, pour des marques dont la plus célèbre est sans doute Nike.  
- Production de masse uniformisée, standardisée, d'un bout à l'autre de la planète. Moche. Surproduction, standardisation, délocalisation, pollution, mauvaise qualité, non respect du code du travail, sont des mots ( et surtout des maux) que l'on retrouve très souvent pour parler des multinationales de nos modernes industries . 

Et toute cette agitation, pourquoi?  
Pourquoi ce gaspillage humain, énergétique, pourquoi ces pollutions?  
Ne me dites pas que vous ne vous êtes jamais posé la question!

 

Saûl Démos




| OPIS - création sites internet - Hébergement -nom domaine - vente en ligne   
commerces et vente en ligne forum de discussion la région languedoc art et spectacles journal d'information ville de sete